Paso Doble

Le Paso doble, littéralement « double pas », est né avec la tauromachie Espagnole au début du XVIIIe siècle.

Le Paso doble est l’une des danses les plus simples à apprendre au départ.

Le pas de base est en effet un simple pas de marche (le danseur part du pied  droit, la danseuse pied gauche en arrière).

La tenue du couple est classique, mais pour adopter le style du paso, il ne faut pas oublier que cette danse trouve son inspiration dans les corridas.

Au XVIIe siècle l’entrée des toréadors dans l’arène était accompagnée d’une musique au rythme marqué et au style martial.

Le Paso doble symbolise les jeux de l’arène.
Le danseur interprète le rôle du torero et la danseuse, alternativement, celui de la « mantilla », la cape et celui du miroir du torero.

“L’habit de lumière” et l’attitude macho correspondent bien au cavalier, la robe rouge et l’attitude provocante correspondent à la cavalière.

Influencé par le Flamenco, le caractère de cette danse est arrogant et passionné.

Le paso-doble passe rapidement les frontières de l’Espagne pour se développer et prendre tout son essor dans le sud de la France d’où il conquiert le reste du pays.
C’est pour cette raison que de nombreuses figures de base portent des noms français : “sur place”, “le huit», «la cape”, etc. Ce n’est que plus tard que la codification a été internationalisée par les Anglais.

Le Paso doble fait partie des danses de compétition dans la catégorie des danses latines.